La rhizarthrose


La rhizarthrose est la plus fréquente des affections dégénératives de la main.
Les symptômes qu'elle provoque vont retentir sur la stabilité et la mobilité du pouce.
Pour répondre aux besoin des patients, l'arsenal thérapeutique est vaste, et les techniques chirurgicales variées.
Dans la population générale on évalue à 20% le nombre de femmes atteintes de rhizarthrose, mais seulement une sur cinq en souffrira; parmi celles-ci, 90% seront améliorées par le traitement médical.
Pour les 10% de patients qui présentent une rhizarthrose résistante au traitement médical bien conduit, le chirurgien possède un large éventail de solutions thérapeutiques

Pathologie courante surtout chez les dames, on la rencontre parfois dès la quarantaine.
Elle peut être très douloureuse.
Elle se marque par une symptomatologie de douleur à la pince pouce index ou axiale et par une perte de force dans la main
Apparaît ensuite et progressivement une déformation en Z du pouce intéressé en raison d'une subluxation de la base du 1er métacarpien accentuée par la traction du tendon puissant de l'abducteur du pouce, d'une contracture de l'adducteur et d'une hyperextension de la métacarpo phalangienne.

Le traitement peut être de 3 types :

Conservateur :

paracétamol, anti-inflammatoires non stéroïdiens, orthèse

Chirurgical :

- Trapézectomie avec ou sans transfert tendineux de suspension

- Prothèse trapézo métacarpienne articulée ou d'espacement



- Arthrodèse de la trapézo métacarpienne